Bienvenu à Sweet Amoris

Forum RPG sur le thème d'Amour Sucré
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand concentration rime avec évacuation [feat Castiel]

Aller en bas 
AuteurMessage
Violette Aylen
Le Souffre Douleur
avatar

Messages : 88
Date de naissance : 14/02/1998
Date d'inscription : 01/09/2014
Age : 20

MessageSujet: Quand concentration rime avec évacuation [feat Castiel]   Mer 21 Oct - 18:18

Violette était assise sur cette petite chaise, tout au fond de la classe. Elle était penchée, presque avachie sur le bureau, depuis plus d'une heure. Pourquoi était-elle là toute seule alors que les cours n'étaient pas terminés ? Tout simplement parce que le professeur qu'elle devait avoir durant deux heures n'était pas là. Et que, suivant ces heures de cours, se trouvait la pause du midi.
  
Elle grattait. Pour être plus correct, elle faisait des aplats de couleurs, grattant les différentes mines de couleurs  contre le papier crêpu de son bloc de dessin. Elle était à la fois concentrée et totalement détendue. Crispée et rêveuse. C'était des moments comme celui-là qui la rendaient accro à son art. Elle pouvait tout faire, tout dire à travers ses dessins sans que personne n'en saisisse le sens. C'était son échappatoire à la vie, sa bouffée de nicotine par jour. Si elle était dépendante du dessin ? Oui, ridiculement. Elle en était totalement dépendante. Elle se demandait même parfois comment elle ferait sans ses crayons, ses feuilles et par dessus tout, sans ses mains. Quel gâchis. Elle était si douée, ne plus savoir utiliser ses membres supérieurs serait surement la pire torture qu'on pourrait lui infliger. 
  
Revenant un peu sur Terre, et remarqua que machinalement elle avait changé de crayon. Comme à chaque fois qu'une émotion la traversait. C'était plus simple que des mots, plus explicite encore que des gestes. C'était tout ce qu'elle avait dans la tête qui transparaissait sur la feuille.
  
C'est ainsi que Violette, dans un silence presque divin, était occupée depuis plus d'une heure. Tellement occupée par ce qu'elle faisait, concentrée à se lâcher à travers les couleurs, elle ne remarqua même pas l'arrivée d'une autre personne dans la classe. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel Blake
Élève Assidu
avatar

Messages : 248
Date de naissance : 12/08/1998
Date d'inscription : 25/03/2015
Age : 20
Localisation : Pas à Sweet Amoris en tout cas...

MessageSujet: Re: Quand concentration rime avec évacuation [feat Castiel]   Dim 25 Oct - 2:49

La salle de musique était prise, donc je ne pouvais pas aller jouer dans la salle de musique. C'est ce qui m'avait poussé dans cette classe. Je savais que tout le monde de ma classe serait aux endroits que j'aimais aller, mais je n'avais pas envie de voir des gens.

Le toit est prit par une bande de fumeur et des filles qui parlaient un peu trop. La cage d'escalier, c'est le pire endroit du monde pour jouer de la musique. Dans la cours, encore une fois j'ai beaucoup trop de chance de me faire déranger. J'avais un bon exemple; la fois où je fumais quand je me suis pris la tête avec une gamine.

Mais en ouvrant la porte, je soupirai en voyant qu'elle était prise. Bon, c'était Violette.

Violette, c'est la fille dans ma classe à qui je n'ai jamais adressé la parole. Même pas pour demander un crayon. On s'est jamais retrouvés en équipe ensemble, jamais un à côté de l'autre, rien. Tout ce que je savais, c'était que cette fille là semblait aussi intéressante qu'une fougère.

Enfin, elle a l'air dans son petit monde à elle et ne m'a même pas remarqué. Elle a peut-être les écouteurs sur les oreilles. Elle ne m'entendra pas jouer. De toute façon, j'ai pas ma guitare électrique donc ça devrait pas couvrir sa musique.

Et puis de toute façon, si elle est pas contente, elle n'a qu'à aller dessiner ailleurs. Je vais contre le mur, sur le second bureau à partir de la porte. Je sors ma pochette de composition noir avec des signes satanistes dessus et je met une page vierge. Pas complètement vierge, mais avec les portées et tout fait à la main. Ça ressemble pas à grands choses mais moi je me comprends. C'est l'essentiel. Et puis comme ça, y'a moins de chance que l'on me vole mes compositions…

Je me mis à gratter la guitare un peu sans but, sans rythme, pour trouver de l'inspiration et heureusement, ça vint vite. Assez rapidement, je me mis à jouer quelque chose, y allant au hasard. J'avais un début. Je le jouai deux ou trois fois avant de m'arrêter et d'ouvrir le carnet de Lysandre. Lysandre me l'avait chanté un peu donc je connaissais le beat un peu . J'éclaircis ma voix et avec au moins une fourrière entière dans la gorge, je me met à chanter les paroles, en rejouant la mélodie.

« You said, oh girl, it's a cold world
When you keep it all to yourself
I said, you can't hide on the inside
All the pain you've ever felt
Ransom my heart, but baby don't look back
'Cause we got nobody else... »


Je me mors la lèvre. Non. Ça va pas. C'est trop rythmé. Je réessaie autre chose, quelque chose de plus doux en essayant de chanter à voix basse par-dessus… et si ça ne fonctionne pas, je réessaierai autre chose. Mais je ne compte pas m'arrêter sauf s'il y a des cours.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violette Aylen
Le Souffre Douleur
avatar

Messages : 88
Date de naissance : 14/02/1998
Date d'inscription : 01/09/2014
Age : 20

MessageSujet: Re: Quand concentration rime avec évacuation [feat Castiel]   Mer 28 Oct - 16:17

Violette mordilla sa lèvre machinalement en faisant glisser son crayon régulièrement sur le papier. Elle y était presque. Elle avait presque terminé de se vider l'esprit. Rien que d'y penser la faisait frissonner. Se vider l'esprit. C'est plutôt radical comme méthode. Et surtout peu commun. Son regard balaya le format A4 et, toujours muette comme une carpe, elle se concentrait. Il manquait quelque chose. Elle réfléchit un instant, reconnectant son cerveau et sa conscience. Oui. Il manquait quelque chose. Et pas qu'un peu. Une mélodie lui parvint en arrière plan et elle tapota la mine de son crayon sur le banc. Quelque chose comme ça. Oui. Non. C'était trop rapide. Non trop lent. Son crayon continua son tapotement alors qu'elle fronçait les sourcils. Trop lent ou trop rapide ? De quoi parlait-elle déjà ? Son coup de crayon ? Son regard vide refit un tour de la feuille. Peut-être était-elle anormale ou folle. Peut-être qu'elle se cachait derrière une timidité. Non. Elle avait toujours été timide.. Alors peut-être qu'elle ne se comprenait pas elle-même. Elle tendit la main vers son crayon gras pour venir y faire un trait épais mais fut totalement remise sur terre.
  
"You said, oh girl, it's a cold world
When you keep it all to yourself
I saif, you can't hide on the inside
All the pain you've ever felt
Ransom my heart, but baby don't look back
'Cause we got nobody else... "
  
Son regard se fixa sur le garçon aux cheveux rouges alors que sa respiration se bloqua. Elle ne l'avait pas vu. Ni entendu. Alors qu'il semblait s'être bien installé. Il l'avait surprise. Totalement mise au dépourvu. Ses yeux s'agrandirent d'eux-même. Avait-il remarqué qu'elle-même était là ? Surement pas. On ne la voit jamais. On ne la remarque jamais. Elle se mordit la lèvre et commença à ranger ses crayons calmement, malgré la précipitation qui coulait dans ses veines. 
Elle n'avait jamais parlé à Castiel. Pas même lorsque Lynn et elle étaient à côté de lui dans la cour. Elle restait en retrait alors que la blonde se dirigeait d'elle-même vers les deux meilleurs amis. Et malgré ce qu'on disait sur lui, elle savait qu'elle ne devait pas se faire de jugement sans le connaître. Pourtant c'était plus fort que sa raison. Des rumeurs circulaient le concernant, plutôt graves et malgré tout sans preuves. 
  
Calme toi. 
  
Elle tentait de se le répéter mentalement et, sans doute dû à son affolement, renversa toute sa trousse précautionneusement rangée, faisant tout s'éparpiller au sol. Et zut. Elle avait oublié la fermeture éclaire. Maintenant il allait surement la voir. Elle se pencha vers le sol en rougissant et s'accroupit en ramenant quelques crayons par-ci par-là vers elle. Elle espérait en même temps de pas avoir cassé les mines de ses bijoux. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel Blake
Élève Assidu
avatar

Messages : 248
Date de naissance : 12/08/1998
Date d'inscription : 25/03/2015
Age : 20
Localisation : Pas à Sweet Amoris en tout cas...

MessageSujet: Re: Quand concentration rime avec évacuation [feat Castiel]   Lun 2 Nov - 19:45

Je levai les yeux en entendant un fracas au sol. Elle venait de jeter ses crayons au sol et se dépêchait de les ramasser. Le temps que j'aurais pris pour poser ma guitare et me rendre jusqu'à elle, elle aurait eût fini. Mais un de ses crayon, un crayon rouge, roula jusqu'au pied de son bureau.

Je ricannai un peu… elle est vraiment pas douée pour échapper ses crayons comme ça. Je doute que ce soit moi qui lui ai fait peur. J'ai un look un peu différent, mais j'suis quand même pas si imposant que ça avec mon mètre soixante-douze?

Je pose mon crayon de plomb, je pose ma guitare et je me lève pour ensuite prendre son crayon.

En m'approchant d'elle, je réalise qu'elle est toute rouge. Je me racle la gorge une fois à côté d'elle, parce que je ne suis même pas sûr qu'elle m'a vu m'approcher, et je lui tends son crayon.

« Tiens. Ça a roulé jusqu'à moi. »

Je ne lui dis pas plus parce que j'ai rien d'autre à lui dire.

Je la connais pas et elle a pas l'aire du genre de fille à supporter les blagues… en tout cas, personnellement, je l'ai déjà vu pleurer pour moins que ça et aujourd'hui, j'ai pas envie de faire mon trou du cul.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violette Aylen
Le Souffre Douleur
avatar

Messages : 88
Date de naissance : 14/02/1998
Date d'inscription : 01/09/2014
Age : 20

MessageSujet: Re: Quand concentration rime avec évacuation [feat Castiel]   Sam 13 Fév - 17:36



Où sont-ils ? Mais où sont-ils ? Et puis pourquoi devait-elle toujours être aussi disciplinée avec ses affaires ? Elle classait effectivement ses couleurs dans l'ordre, refusant de subir le même affront qu'il y a trois ans où son père les avait mal rangés. Elle connaissait tellement ses pochettes par coeur qu'elle en venait à saisir ses bouts de bois ou ses feutres sans y jeter un regard. Alors forcément, quand on lui a fait colorier un cheval en rose bonbon, elle a immédiatement regretté son dessin. Et son père ne l'a plus entendue parler pendant une grosse semaine, tant elle s'était énervée. 
   
Bref, actuellement tout ce qu'elle voulait, c'était terminer de ranger ses crayons afin de laisser le jeune homme tranquille. Elle s'était peut-être installée la première mais des deux, il était certain que c'était elle qui devrait partir. Parce que elle voyait mal l'homme aux cheveux rouges se déplacer parce qu'elle a besoin de calme. De plus sa musique n'étant pas désagréable, elle se demanda même pourquoi elle voulait partir à la base. Sûrement son affolement lui a-t-il fait perdre ses moyens. Elle devrait s'excuser pour avoir causé un vacarme pareil à cause de son inattention.
  
Elle releva les yeux, toujours les fesses collées aux chevilles et aux talons lorsque la voix masculine l'aborda. Elle suivit le parcours du crayon jusqu'à l'épaule et enfin aux yeux de la provenance de cette dernière. Elle le fixa dans le blanc des yeux, légèrement intimidée mais toujours plus basse que les autres - en l'occurence parce qu'elle était presque à terre - et saisit le crayon sans le lâcher du regard. 
  
- M-Merci. 
  
D'habitude, elle aurait détourné le regard ou aurait fixé ses pieds. Mais dans la situation actuelle, fixer ses pointes de chaussures en serait venu à la faire basculer vers l'avant et à se manger le sol de plein fouet. Une fois l'instrument rouge en main, elle le glissa dans sa pochette en soupirant. Tout était là. Elle se releva ensuite et reposa sa trousse sur le bureau où elle était initialement. Elle jeta ensuite encore un regard vers le rouge avant d'attraper sa lèvre entre ses dents et de la mordiller nerveusement. Puis finit par poser la question la plus idiote qui lui vint à l'esprit.
  
- E-Est ce que.. Je peux r-rester ..?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel Blake
Élève Assidu
avatar

Messages : 248
Date de naissance : 12/08/1998
Date d'inscription : 25/03/2015
Age : 20
Localisation : Pas à Sweet Amoris en tout cas...

MessageSujet: Re: Quand concentration rime avec évacuation [feat Castiel]   Mer 17 Fév - 15:27



Tiens, j'ignorais qu'elle avait un visage. Violette est l'une des rares personnes dont je pourrait décrire le dessus de la tête parfaitement... si seulement je m'intéressais à ce genre de truc. Mais il se trouve que comme tout le monde, elle a un visage, et un assez joli visage pour tout dire. Dommage qu'entretenir une conversation avec elle soit quasiment impossible.

Elle me remercie et j'hoche simplement la tête avant de tourner les talons pour rejoindre ma compagne de toujours. Sa voix me stoppa encore dans mon élan quand elle me demanda si elle pouvait rester. Je me tournai vers elle et arqua un sourcil.

« Ben... ouais. Pourquoi tu pourrais pas ? »

Je retournai sur mon pupitre, m’assoyant cette fois en tailleur sur mon pupitre pour continuer de jouer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand concentration rime avec évacuation [feat Castiel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand concentration rime avec évacuation [feat Castiel]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sujet libre - Quand s'amuser rime avec tuer
» Quand "Tingapour" rime avec "nid de blurps"... [PV Lya, Nybelus, Shinzô, Keylo et Kirya'tylanhem]
» Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan]
» Quand Héros rime avec Zéro (feat Caracole)
» Lire rime avec amusement, non ? ( Feat Felias, Jinn, Richie Tozier, Noa, Hanzo, Shun, Nina Antonov, Tori Clark, Anguiss, Lizzie and Myo' )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenu à Sweet Amoris :: RPG :: Le lycée :: Salle de classe A-
Sauter vers: