Bienvenu à Sweet Amoris

Forum RPG sur le thème d'Amour Sucré
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pourquoi il n'y a jamais d'ascenseur ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Castiel Blake
Élève Assidu
avatar

Messages : 248
Date de naissance : 12/08/1998
Date d'inscription : 25/03/2015
Age : 19
Localisation : Pas à Sweet Amoris en tout cas...

MessageSujet: Re: Pourquoi il n'y a jamais d'ascenseur ?    Mar 3 Nov - 1:33

Elle rit, elle a enfin finit de faire la gueule. Pas que ça me dérange, mais si on pouvait éviter les idées sombres dans ma chambre et les 'énergies négatives', comme dirait ma tarée de cousine, j'vais le faire. Elle se met à quatre pattes par terre. Normal. Et elle se dirige vers moi pour essayer de me jeter hors du lit. J'suis pas le type le plus musclé du lycée, je m'entraîne pas assez mais je m'entraîne quand même un peu trop pour qu'une gamine en son genre réussisse à me jeter hors de mon matelas.

En fait, juste pour la faire chier un peu, je fais mine de ne pas m'en soucier et je reste couché dans mon lit sans qu'elle ne réussisse quoique ce soit. Elle finit par abandonner après plusieurs tentatives effarouchés et me dit, d'une voix de jeune gamine, qu'elle n'a pas une drôle de tête. Je ris de plus belle. Elle donne un coup mais ça n'arrive à rien, elle n'est pas assez forte pour venir à bout de mon poids. Elle fronce les sourcil et me regarde avec un petit sourire en coin.

« ...quoi? »

Mais elle retourne dans le fond de la pièce et je rigole de nouveau en me redressant pour me coucher droit sur mon lit. Je m'étais penché un peu dans mon lit pour la vanner mais là ça ne servait plus à grands choses parce qu'elle était loin.

Elle boude de nouveau?

« Toi en fait, t'es bi-polaire. J'me trompe? »

Ouais, je continue de la vanner mais cette fois en restant bien fixé contre mon mur de photographie de chien, de ma cousine et de mes potes… ainsi que mes quelques posters de groupe rock. Mon attention se porte sur une photo que j'ai prise cet été avec ma cousine. On est dans un parc avec Démon. Prise avec son vieux polaroid en mode selfie, elle m'a écrit un petit mot et il me fait toujours rire : 'Bonne rentrée petite crotte de nez'. Y'a bien juste elle pour m'appeler de la sorte. Puis je prends mon cell pour regarder l'heure. Ulysse devrait être arrivé depuis un moment… bon, il doit traîner ou être sortit pour le week-end. J'peux pas lui en vouloir, moi aussi je fous le camp.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Jones
Le Souffre Douleur
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 27/09/2015
Localisation : Dans les étoiles

MessageSujet: Re: Pourquoi il n'y a jamais d'ascenseur ?    Jeu 5 Nov - 21:51

[ Désolée du temps de réponse, et de la réponse courte >< ]

Non mais oh ?! Pour qui il se prend ? On ne parle pas comme cela à une demoiselle ! Pfff, moi bipolaire. Ah vraiment il manque d'originalité pour me vanner. Enfin pas tant que ça, puisque ça me décrit assez bien. Oui il m'arrive de passer du oui au non, du coq à l'âne, du sourire à la larme assez facilement, pas la peine d'en faire tout un scandale. Et puis, c'est de sa faute ! C'est lui qui me fait perdre mes moyens, il est vicieux. Ce n'est d'ailleurs pas son seul défaut, lui aussi est bipolaire ! Un moment il m'ignore, et la seconde d'après, il attire mon attention avec un large sourire ( pas déplaisant ) et me vanne. Je le prends évidemment à la rigolade, mais je ne peux pas m'empêcher de lui jeter un regard. Ce genre de regard qu'on se jette entre frère et soeur quand l'un balance l'autre, le regard qui signifie tout simplement pour cette situation: " Ecoutes bébé, toi et moi c'est pas possible. Arrêtes de rougir en pensant à moi, va te coucher on reparlera de ma bipolarité en même temps que ton problème de virilité. ". POPOPOOOOOOOO. Mais non, ce n'est pas lui qui rougit en pensant à moi, mais comme d'hab moi la conne qui rougis lorsqu'il me traite de bipolaire. Le regard qu'il aurait pu interpréter comme un sentiment d'infériorité se retourne contre moi, et si il l'a remarqué il a dû penser que je lui faisais comprendre: " Ecoutes s'il te plait, fais comme si je rougissais pas. Laisses moi croire que je suis pas tant que ça une merde. Et voilà. ", et pour le coup, c'était carrément le cas. Je me lève immédiatement après cette pensée, et prise d'un certain enthousiasme et d'adrénaline, je saute sur son lit pour plaquer ses deux épaules. Je ne suis pas arrivée avec beaucoup de classe sur son lit, mais je n'ai pas hésité à tomber entièrement sur lui d'un gros boum. Je pose mes mains sur ses épaules, pour le " plaquer " avec le peu de force et de dignité qu'il me reste. Je ne sais vraiment pas ce qui m'a pris, il doit me prendre pour une tarée. J'essaie alors vainement de m'expliquer:

" Moi bipolaire..? Pas du touuuuut! Et puis tu peux parler toi, un coup tu fais la gueule, et la minute d'après tu me fixes comme un pédophile de 50 ans sous son imper. C'est vraiment déstabilisant! "

Je ne me rends compte que maintenant que la situation est un peu gênante. C'est vrai quoi, je suis allongée sur lui, je le tiens allongé sur le lit, et je suis en train de lui dire qu'il me déstabilise. Franchement, je ne sais pas ce qu'il a pour me faire cet effet, mais j'ai tout le temps l'air conne avec lui. J'entends encore mes hormones crier: " C'est l'amouuuuuur ". Oui mais non. Je connais ce gars depuis même pas une heure, je doute qu'on puisse appeler ça de l'amour. A la limite, je le trouve sexy et ça me déstabilise. Mais amoureuse, oh non pitié. Je regarde ce qu'il observait avant que je n'arrive, il y a quelques photos et posters, aucune n'attire particulièrement mon regard pourtant lui semblait absorber par l'une d'elles. Je cherche désespérément une photo qui pourrait lui valoir tant d'intérêt. Je le vois plusieurs fois aux côtés d'une jeune fille mignonne qui lui ressemble vraiment vaguement. Ca doit être sa copine, du moins c'est ce qui me parait le plus logique. Il s'agit d'une demoiselle canon qui couvre le mur de sa chambre, si ce n'est pas sa copine, je suis complètement paumée. Je regarde Castiel, du moins je reporte mon attention sur lui. Je me sens troublée par cette position quelque peu provocatrice. J'aimerais me retirer, mais cette chaleur humaine ne me fait pas de mal. C'est sûrement le seul geste " affectif " du jour alors j'en profite, et je fais durer le moment en le maintenant sur le matelas tant bien que mal.


Dernière édition par Anna Jones le Lun 21 Mar - 21:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulysse Wayght
La Nouvelle Tête
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 24/04/2015

MessageSujet: Re: Pourquoi il n'y a jamais d'ascenseur ?    Sam 7 Nov - 1:48

{Attention certaines parties de ce post sont du hentaï}


Aaaah je sens que mon week-end va être bien calme sans mon cher pote rebelle !Au moins ça me permettra de ramener des filles dans la chambre, ah ça je compte bien profiter de l'espace disponible qu'il me laisse héhé  !Hop je colle les deux lits ensemble et ça fait un lit double ! Magique non ? Et surtout plus pratiquer pour baiser que sur un pauvre lit une place et je dirais innocemment à Castiel quand il sentira l'odeur de la lessive fraîcheur printanière que c'est la femme de ménage qui a refait son lit... Je crois bien qu'il souhaitait aller voir sa cousine ce week-end ainsi que son chien, un beauceron nommé Démon à ce qu'il m'a dit, j'aime bien ce genre de race je les trouve athlétiques et hyper cool quand ils sont pas dressés pour te mordre le cul dès que tu approches la demeure de leur maître. N'empêche c'est con qu'il puisse pas le voir plus souvent son chien parce qu'il semblait y tenir quand même et puis Démon doit être triste de ne pas voir son maître en semaine... Enfin après je sais pas trop comment ils s'organisent mais bon sa couz' est déjà hyper sympa d'en prendre soin !Bref toujours est-il que de mon côté je m'étais concocté un petit programme qui démarrait direct après les cours déjà primo aller acheter des chips nature et commander de la bière australienne sur le site et la faire livrer chez la cousine à Castiel s'il est ok. Ensuite retrouver Lutgard, une magnifique allemande à la chevelure d'or avec qui je souhaitais conclure, elle était de caractère assez indépendante et fière, elle avait beau être blonde c'était une personne réfléchie et loin d'être idiote. Parfois elle me fixait avec ses grands yeux bleux et me disait avec son petit accent  "Il faut savoir ce que tu veux Ulysse." puis m'adressait un sourire en coin. Elle était non pas mannequin mais conductrice de bus et elle avait sa manière bien à elle de conduire !Elle freinait toujours d'un coup sec mais ferme, elle insultait les chauffards en allemand et n'hésitait pas à sortir du bus pour engueuler les abrutis qui ne regardaient pas avant de traverser et qui manquaient de lui faire avoir un accident. Mais c'était une as du volant, elle conduisait avec une précision redoutable et slalomait entre les voitures pour aller plus vite, elle évitait toujours les obstacles avec une belle habilité, son grand défaut est qu'elle cuisinait très mal... C'était elle-même qui me l'avait avoué quand je lui avais demandé pourquoi on ne mangeait jamais chez elle quand on se voyait. Bref toujours est-il que je devais la retrouver dans un bar, après 5 bonnes minutes d'attente elle se pointa toujours souriante vêtue d'un short en jean avec des collants bleu pâle portant des bottes en cuir noir avec une chemise et un foulard rouge noué autour du cou accompagné d'une veste en cuir noir. Nous commençâmes alors à parler de tout et de rien avant d'atteindre le sujet pour lequel je lui avais demandé un rendez-vous.... Elle n'avait rien contre le fait de s'engager mais préférait que l'on soit sexfriends pour le moment. Puis un peu plus tard dans la journée la température avait monté, nous revenions de boîte et elle m'avait chauffé toute la soirée, je n'en pouvais plus !Je n'avais qu'une envie : lui sauter dessus. Et j'avais bien l'intention de le faire ♥. Nous nous rendîmes à l'internat car c'était l'endroit le plus proche d'où nous étions, tout en faisant le trajet elle s'amusait à me mettre la main aux fesses ou à me lancer des regards pleins de sous-entendus puis d'un coup elle se mit à courir en riant gaiement. Amusé et d'humeur joueuse je me lançais à sa poursuite, nous nous mimes à courir dans les couloirs du dortoir des mecs puis je finis par la coincer juste à côté de notre chambre. Enfin !Je commençais à m’essouffler moi !Elle me jeta un regard complice :

- Alors Ulysse qu'est-ce que tu attends ?"

Ne pouvant plus me retenir je l'embrassais dans le cou, passant ensuite ma langue sur celle-ci la caressant sensuellement, mes mains passèrent alors lentement sur l'ensemble de son corps s'arrêtant sur sa poitrine que je pris à pleines mains, je massais lentement ses mamelons avec mes pouces en glissant mes doigts sous son chemisier à peine déboutonné. Elle se mit à rougir et retint alors un gémissement tandis que je l’entraînais dans la chambre en l'embrassant fougueusement... Soudain je m'arrêtais net dans mon élan, je me sentais comme observé mais par qui...? Me figeant quelques instants je tournais lentement la tête vers les spectateurs qui n'étaient autre que Castiel et une rouquine inconnue !Sûrement un de ses plans culs vu sa position sur lui... Elle perd pas son temps la miss... 

- Ma... Mais c'est quoi ce bordel putain Castiel ?!"

Lâchais-je agacé putain il vient de me ruiner une occasion en or !Je balançais mon sac en plastique sur mon lit tandis que mon autre main lâchait Lutgard qui reboutonnait un peu son chemisier embarrassée, elle soupira puis m'observa attentivement :

- A ta réaction je suppose que ce n'était pas prévu qu'il soit là..."

Me dit-elle en me rejoignant sur mon lit alors que je m'étais assis dessus, elle me caressa la joue l'air désolée puis me sourit doucement : 

- Ce sera pour une autre fois Ulysse..."

Elle me donna un tendre baiser sur les lèvres puis s'éloigna, avant qu'elle ne parte elle ajouta autre chose : 

- On s'appelle, tu n'oublie pas hein mon petit rouquin !"

Elle adorait me taquiner avec ça, je souriais légèrement puis acquiesciais :

- Ouais t'en fais pas Lutgard. J'oublierais pas de te rappeler. Allez à plus ma belle ♥"

A peine partie je regardais Castiel soupirant longuement après avoir tripoté ma chemise noire et vérifié que mon tee-shirt The Rolling Stones blanc et rouge n'était pas tâché... Mais j'ai toujours cette bosse sous mon jean... :

- Excuse mec mais ça a tout fait foirer ton imprévu et ça me fout la rage parce que je devais conclure avec Lutgard aujourd'hui. Je croyais que tu serais pas là moi !T'es pas parti ? C'est qui la fille avec toi ? Une de tes conquêtes ?"  

Je passais ma main dans mes cheveux aujourd'hui laissés détachés... Pfff il a fallut qu'il soit là alors qu'il était pas censé être là... Fait chier !
 
http://27.media.tumblr.com/tumblr_li6rjcDQpX1qe945yo1_500.png
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel Blake
Élève Assidu
avatar

Messages : 248
Date de naissance : 12/08/1998
Date d'inscription : 25/03/2015
Age : 19
Localisation : Pas à Sweet Amoris en tout cas...

MessageSujet: Re: Pourquoi il n'y a jamais d'ascenseur ?    Sam 7 Nov - 6:12

Je pousse un petit cri de douleur lorsqu'elle me saute dessus et je me cache un peu plus sous ma revue. Pas parce que j'ai peur, non, mais comme elle me tient les épaules, j'ai la tête bien enfoncé dans ma revue que je tenais au-dessus de moi... même si je ne lisais plus. Bon okay, j'exagère, mais tout ce qui se trouve sous mes yeux c'est caché par la revue rock que je lisais. Non mais elle fout quoi là ? Ça se fait pas sauter sur des inconnus ! Cette fille est vraiment impulsive. Au moins moi ça passe, car je ne suis pas le genre de mec à baiser dans une chambre de dortoir, ce serait un manque de respect pour Ulysse considérant que c'est sa chambre à lui aussi. Et surtout, j'suis pas un espèce de psychopathe. Imagine un instant si j'avais un si mauvais fond... elle m'aurait bêtement suivit dans ma chambre, où j'aurais put la torturer, la violer et finalement la couper en petit cube pour me faire une soupe après.

« Un pédophile de 50 ans sous son imper... tu t'imagines des trucs ma grande car c'est certainement pas ici que je vais te baiser... et pas après seulement une heure de connaissance ! »

Je ris un peu et me moque un peu d'elle. De toute façon, mis à part bouder, qu'est-ce qu'elle peut me faire ?

Puis elle regarde mes photos... ça ne me plaît pas. C'est privé ces trucs. Je les ai accrochés là pour me sentir moins seul, pas pour exposer ma vie privée. Je parle comme si j'étais une célébrité...

Puis la porte s'ouvre avec Ulysse qui embrasse une blonde à moitié nu. Bon sang, il est quoi, 19h ? Même pas ? Je me relève et force la gamine à se tasser de sur moi et je lui envoie mon oreiller en pleine gueule pour lui signaler assez rapidement ma présence.

J'suis fâché ? Oui. Parce que moi, j'considère cette chambre étant la nôtre. Le sentiment s'envenime quand il me fait savoir que j'suis clairement de trop.

« Hey, c'est ma chambre à moi aussi. Si t'es pas content, change de chambre. »

Je saisis mon cell et regarde l'heure. Plus que 45 minutes avant d'en finir avec cette journée de dingue. Il s'excuse. Heureusement, car j'suis en effet en colère.

« Et heureusement que j'ai manqué le bus, ça aurait sentit la plotte* sinon. »

J'sais, j'suis classe.

« Et non, s'pas ma conquête. Ça aurait pût être la tienne si t'étais pas rentré les mains dans un chemisier. »

Je fais signe à Anna d'expliquer la situation à Ulysse alors que je me lève et que je vais ouvrir la fenêtre pour fumer un peu. Sérieux, ce soir, j'ai vraiment pas envie de m'impliquer dans rien... mais je suis content d'être resté. À l'avenir, il se gardera un peu de gêne le rouquin.


*Synonyme vulgaire de vagin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Jones
Le Souffre Douleur
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 27/09/2015
Localisation : Dans les étoiles

MessageSujet: Re: Pourquoi il n'y a jamais d'ascenseur ?    Sam 7 Nov - 16:01

A vrai dire, je ne m'attends pas à une telle réponse, et ce n'est actuellement pas dans mes projets de le baiser, il réussit quand même à me faire rire avec sa réponse débile. En même temps, il a pas tort, c'est pas après une heure de connaissance qu'on va conclure ou je ne sais quoi. Je rigole quand même face à sa réponse, c'est vrai que son regard ne ressemble pas vraiment à celui d'un vieux pédophile dégoûtant prêt à me violer. Je souris et je lui dis:

" C'est sûr que baiser ici et maintenant ne serait pas la plus brillante des idées!  "

Pourtant on dirait que ça l'est pour certain. Un jeune homme entre dans la chambre, il doit forcément s'agir d'Ulysse, enfin il n'est pas seul. Il est d'ailleurs bien accompagné d'une belle blonde à l'accent charmeur, Castiel se redresse aussitôt et lui balance un coussin pour lui montrer que oui  nous sommes là. Je me sens rougir, je n'avais pas vraiment envie d'assister à cette situation: Ulysse la main dans le décolleté de la mademoiselle, moi allongée sur Castiel, on dirait presque deux couples en train de passer à l'action mais il n'en y a qu'un qui l'est vraiment. Je baisse la tête n'osant pas regarder dans les yeux les deux nouveaux arrivants. Je me retire du lit immédiatement, passe une main dans mes cheveux, arrange ma tenue et ma coiffure rapidement en réfléchissant à ce que je pourrais dire. Ulysse et Castiel se disputent au sujet de ramener une mignonne allemande dans la chambre pour la baiser. Je n'ai pas envie de donner mon avis, mais dans le fond, je vois mal un lycéen ne jamais baiser durant sa scolarité uniquement parce que son colocataire a pas envie d'avoir un lit qui sent la " plotte " comme l'a si bien dit Castiel. La prénommé Lutgard s'en va finalement après avoir tendrement embrassé son copain qui se met aussitôt à s'énerver sur son colocataire. C'est vrai que c'est dommage, il est mignon, mais après l'avoir vu tripoter l'allemande me donne nettement moins envie d'avoir une quelconque relation avec lui. Castiel se traîne jusqu'à la terrasse pour fumer une clope, j'aimerais faire de même mais il m'a bien fait comprendre que c'est à moi de mettre les choses au clair. Je ne sais pas quoi faire, je m'approche du rouquin qui semble encore énervé, et je bredouille tant bien que mal, même si je doute que ce soit très compréhensible: 

" En fait.. Euh.. Je suis nouvelle, et j'ai pas de dortoir... C'est assez gênant.. Euh j'ai demandé à Castiel de squatter sa chambre, alors il a accepté que j'empreinte son lit. Mais tu peux rappeler Lutgard, et j'ai qu'à me démerder. Enfin comme ça tu pourras.. Voilà quoi.. Je ne sors pas avec Castiel hein! " 

Arf je me sens horriblement mal. A cause de moi, il a pas pu conclure, il va devoir dormir avec moi. A moins qu'il me dégage, ça, ce serait vraiment horrible. Qui plus est il commence à se faire tard alors si je ne me presse je ne risque pas de trouver quelqu'un pour m'accueillir. Je retourne vers mes valises, et les referme:

" Oui je vais partir, c'est mieux comme ça.. Désolée du dérangement..

J'aimerais qu'il me retienne mais ce serait illogique. Soit il " dort " avec sa belle Lutgard soit il a moi qui ronfle comme une patate à un mètre de son lit. Je l'empêcherais de dormir mais pas de la même façon que l'allemande.


Dernière édition par Anna Jones le Lun 21 Mar - 21:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel Blake
Élève Assidu
avatar

Messages : 248
Date de naissance : 12/08/1998
Date d'inscription : 25/03/2015
Age : 19
Localisation : Pas à Sweet Amoris en tout cas...

MessageSujet: Re: Pourquoi il n'y a jamais d'ascenseur ?    Dim 29 Nov - 16:40

[Yo Ulysse, je passe mon tour, tu peux répondre, j'ai rien à répondre.]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulysse Wayght
La Nouvelle Tête
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 24/04/2015

MessageSujet: Re: Pourquoi il n'y a jamais d'ascenseur ?    Sam 12 Déc - 23:24

Je soupire longuement puis plonge mon visage dans mes mains, j'ai besoin de réfléchir, je me suis laissé submerger par mes envies de cul... Ouais sur ce point Castiel n'avait pas complètement tord j'aurais pu le faire dans un love hôtel, dans la foulée j'ai pas réfléchit à la possibilité qu'il ait loupé son bus et soit encore à l'internat... Faudra qu'on en reparle tous les deux, j'ai pas envie de rester là-dessus ce serait con en plus c'est un mec cool. Je passe mes doigts dans mes longs cheveux roux putain Ulysse y'a vraiment des jours où t'es un parfait abruti, en plus j'ai faillit le faire devant une parfaite inconnue. Je laisse mon poing s'abattre sur le lit, ça vaut mieux pour tout le monde... Je commence à me calmer et à chasser mes idées noire lorsque mon téléphone se mit à biper frénétiquement, je dois avoir reçu un nouveau message, ah non tiens deux. Je regarderais plus tard la miss veut me dire un mot j'crois, je levais le regard vers elle un peu plus calme elle s'est vraiment mise dans un sacré pétrin cette fille. J'suis pas un monstre j'vais quand même pas la faire dormir dehors !Moi sa présence ne me dérange pas vraiment et puis ça m'évitera de passer un week-end seul comme un vieux con. Au moins ça sentira pas la plotte comme dirait le rebelle !Elle semble quand même assez embarrassée, elle n'a pas, ce serait plus à moi de l'être en plus j'ai pas donné une super image de moi, comme premier jet c'est pas vraiment une réussite. Je finis par sourire un peu embarrassé :

- Ta situation me semble bien moins gênante que celle que tu as vue à l'instant, j'suis désolé de t'avoir montré cette facette de moi, je ne suis pas un détraqué sexuel  tu peux dormir sur tes deux oreilles et laisser tes valises tranquilles. Je ne vois aucun inconvénient à ta présence dans la chambre."

Je me levais du lit puis fouillais dans le sac en plastique laissé en évidence à côté de mon bureau envahit par la paperasse habituelle, je veux reluire un peu mon image, je sortis  un grand paquet de chips puis le lançais à la rouquine lui adressant un sourire sympathique . Il doit me rester des bières australiennes dans ma glacière. Bah quoi ? Faut bien que je trouve un moyen de les garder au frais, tièdes c'est dégueulasse !J'attrapais trois bouteilles puis en filais une à la miss après l'avoir décapsulée puis en apportais une au rockeur :

- Si ça peut me faire pardonner mec."

Puis je sortis mon portable, ah oui c'est vrai que j'avais reçu des messages.... C'est bizarre ça vient de Lutgard !J'ouvris les deux messages, l'un contenant une photo l'autre me fit un choc, je me décomposais sur plage, j'étais devenu livide en quelques secondes manquant de lâcher la bière que j'avais à la main... Suite au regard interrogateur de mon ami je lui montrais le contenu du message :


- Regarde ce qu'elle m'a envoyé cette bitch, alors qu'elle m'a chauffé à mort pendant des mois."

Disais-je d'une voix à peine audible, je n'en croyais pas mes yeux... Il était marqué : "Tu n'es qu'un gros dégoûtant pervers qui ne pensait qu'à baiser. N'espère pas me revoir de sitôt petite bite." le message s'accompagnait d'une photo d'elle me faisant un magnifique fuck en sous-vêtements... La grosse pute BORDEL !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel Blake
Élève Assidu
avatar

Messages : 248
Date de naissance : 12/08/1998
Date d'inscription : 25/03/2015
Age : 19
Localisation : Pas à Sweet Amoris en tout cas...

MessageSujet: Re: Pourquoi il n'y a jamais d'ascenseur ?    Mer 16 Déc - 2:00


« T'es tout pardonné! »

Ouaiis, j'suis pas mal simple d'esprit, mais s'comme ça que je suis bien. J'écrase mon restant de clope et ferme la fenêtre pour m'ouvrir ma bière sur le coin du bureau fourni par l'école. Alors que je bois ma première gorgé, il consulte ses textos.

En quelques secondes je le vois devenir livide. En buvant, je fronce les sourcils en lui jetant un regard interrogateur. Celle qui dira que les hommes ne sont pas capable de faire plus d'une chose à la fois se met le doigt dans l'oeil assez profond.

Il me montre le texto qu'il a reçu, même si je m'attarde un peu plus sur la photo. Wow, il a quand même manqué une sacrée bombe mais… des filles comme ça, y'en existe des tonnes et moins chiantes. Ça a quand même l'air de frustrer Ulysse.

« Gosh, t'as rien perdu mec. Des putes comme elle, y'en a partout. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Jones
Le Souffre Douleur
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 27/09/2015
Localisation : Dans les étoiles

MessageSujet: Re: Pourquoi il n'y a jamais d'ascenseur ?    Mar 22 Déc - 13:26

Ouf, je peux rester. J'aurais été bien dans la merde sinon. Heureusement il accepte ma présence, ça me fait plaisir surtout qu'il présente ses excuses. Cette scène ne m'a pas choqué, alors je préfère ne pas revenir là dessus, c'est normal d'avoir des relations comme ça à cet âge. Il m'invite alors à rester ici, et fermer mes valises, je suis soulagée. 

" Merci beaucoup. Et t'en fais pas c'est oublié. Je doute bien que t'allais pas la violer, elle avait l'air plus tôt consentante. Enfin, j'imagine que tu veux parler d'autre chose. "

J'esquisse un timide sourire, avant de me dégager de mon coin à valises pour me rapprocher du rouquin. Il sort alors de son sac un paquet de chips qu'il brandit puis me lance. Je le saisis tant bien que mal et le remercie d'un large sourire. Il est sympa tout compte fait, malgré cette première rencontre des plus embarrassantes. Je m'en veux un peu quand même d'avoir foiré son plan, si je n'étais pas là, Castiel ne serait pas là, et là sa Lutgard et lui même seraient encore ensemble. 

" Et désolée hein. C'était pas très cool d'arriver à l'improviste. Si ça peut te rassurer, je ne reste que cette nuit. "

Effectivement, j'avais promis à Castiel et moi même déjà que je ne squatterais pas plus longtemps qu'une nuit. Peut-être que par la suite je pourrais revenir pour prendre de leurs nouvelles, voir plus selon ce soir... Il me donne ensuite une bière qu'il a sorti de sa glacière et décapsulé. Je le remercie, il ne m'est pas encore arrivé souvent d'avoir à décapsuler une bouteille de bière, et c'est pas aujourd'hui que j'ai envie de me ridiculiser en essayant. Il semble soudainement frustré par un message qu'il a reçu, Castiel l'interroge du regard et Ulysse lui explique que cette " bitch " de Lutgard, j'imagine, lui a envoyé un message insultant à son égard. Merde c'est de ma faute ça encooore... Faut vraiment que je trouve un truc pour me faire pardonner, je lui achèterais un cadeau ou une connerie du genre. En lisant le message, les deux lycéens semblent tout d'abord ravis, ça doit être une photo d'elle dénudée ou un message rempli de sous entendus, puis à la suite de l'autre message, leurs visages se décomposent. Pas très commode cette Lutgard on dirait. Je ne m'incruste pas, et reste écartée en attendant qu'ils aient fini leurs jugements. Je croise mes bras, et inspectent la chambre, puis Ulysse. C'est malsain de l'admirer comme ça secrètement alors qu'il est occupé. Il me fait vaguement penser à un acteur dont je ne me souviens plus le nom. En plus de son physique, j'aime ce caractère, sans être le parfait petit il n'est pas un terrible bad boy. Il est juste sympa. Enfin, je ne l'idéalise pas, je veux juste oublier notre rencontre peu glorieuse pour me faire un bon aspect de lui. Je baisse finalement le regard pour me perdre dans mes pensées.


Dernière édition par Anna Jones le Lun 21 Mar - 21:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulysse Wayght
La Nouvelle Tête
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 24/04/2015

MessageSujet: Re: Pourquoi il n'y a jamais d'ascenseur ?    Sam 6 Fév - 2:25

Bon Castiel me pardonne c'est déjà ça de gagné, j'ai juste perdu un super plan cul qui était en réalité une vraie pute on va pas dramatiser la situation. Non non non on ne va pas tomber plus bas Ulysse, on l'est déjà assez comme ça !Dépité je baisse les yeux vers mes pieds, quand même j'aurais pris mon pied à la baiser cette meuf, elle était bien moulée... Mais bon on ne peut pas tout avoir et puis de toutes façons je ne crois que pas que je l'aurais revue si j'avais passé le pas avec elle... Cette espèce de pouf blonde n'est bonne qu'à jouer dans un mauvais porno ou dans une de ces émissions poubelles de télé-réalité là où des filles comme elle à gros lolos se trémoussent stupidement. Puis soupirant je m'écarte de Cast et vais chercher un second paquet de chips grand format pour nous deux, ça devrait suffire pour deux mecs au ventre vide comme nous !J'ouvre le paquet avec hâte puis fourre ma main dedans j'en sors quelques chips puis les mange tranquillement en faisant défiler les messages qu'elle m'envoyait... Putain y'a du dossier quand même !Elle m'a envoyé pas moins de 15 photos en deux mois et que des photos dénudées, quelle traînée... Je m'approche de mon pote puis lui montre l'écran de mon téléphone affichant les photos d'elle littéralement nue, seins à l'air sous différents angles, dans des positions sexy la plupart du temps ou en string :

- Je reconnais que t'as pas tord mais matte-moi un peu ça quoi, et après elle dit que c'était moi qui voulais coucher elle se fout de la gueule du monde ! Y'a tellement de photos qu'on pourrait remplir un Playboy pratiquement !"

Puis me rappelant de la présence d'Anna la petite rousse je lui souris amicalement tentant de la rassurer par rapport à la culpabilité qu'elle semble ressentir :

- Oh tu sais ce genre de filles ne sont pas vraiment ce qu'elles tentent de faire croire, elle prennent les mecs pour des pigeons, mais elle va regretter ce qu'elle a fait."

Je trinquais avec Cast puis avec elle bouteilles contre bouteilles puis avalais une gorgée, proposant des chips à notre rockeur, continuant de parler à la seule présence féminine :

- Et puis au moins j'aurais un peu de compagnie pour ce week-end !Tu sais une nuit ou deux ça ne me dérange pas, reste autant que tu le souhaites t'es la bienvenue !"

Lançais en lui adressant un clin d'oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel Blake
Élève Assidu
avatar

Messages : 248
Date de naissance : 12/08/1998
Date d'inscription : 25/03/2015
Age : 19
Localisation : Pas à Sweet Amoris en tout cas...

MessageSujet: Re: Pourquoi il n'y a jamais d'ascenseur ?    Dim 7 Fév - 19:20

Ulysse vint me montrer les photos de son presque plan cul. C'est bien beau tout ça, mais j'ai compris. Pas la peine de m'en montrer plus franchement. Mais il me tend aussi un sac de chips, donc je pige dedans parce que c'est bon des chips. J'essaie de ne pas trop gâcher mon repas car connaissant ma cousine, on va aller manger au restaurant de sa mère. C'est loin d'ici donc je ne me vois pas super bien inviter tout le monde puisque je n'ai pas encore de voiture, donc je lui en laisse quand même beaucoup.

Puis Ulysse reporte son attention sur la rouquine qui se sent de trop j'imagine. Vu comment il lui parle et la regarde, j'ai quand même vachement l'impression que ça va finir en baise. Après tous, les deux ont l'air d'avoir les hormones en feu.

« Et si vous êtes pour baiser, ça se fait dans le lit d'Ulysse. »

Je bois une gorgée de ma bière et regardai de nouveau mon cellulaire. Il commençait à être l'heure, donc je calai ma bière, ce qui était en général pas une super bonne idée, mais pendant que je la calai, je reçu un appel. Je m'étouffai donc un peu en essayant d'avaler vite et posai ma bière sur le bureau.

« Allo! ... Non j'suis pas encore partit, j'ai manqué le bus... si tu veux, ça me sauverais le trajet en tout cas... T'arrives quand ? ... Oh okay... J'vais commencer à ranger mes trucs et sortir alors... mon bébé est avec toi ? ...Cool !! Je sors bientôt. Bye ! »

Je raccroche, termine ma bière et remercie Ulysse.

« Merci Ulysse pour la bière. »

Je range les quelques petites choses qui me reste, genre ma robe de chambre et mes pantalon de pyjama.

« J'vous quitte plus tôt, ma cousine arrive avec mon chien. »

Je sourit Ulysse et en passant devant Anna, je lui ébouriffe les cheveux.

« Et toi fais pas trop de bêtises dans mon lit ! »

J'ai quand même dis cette dernière phrase avec un petit sourire, parce que je le sais qu'elle ne fera probablement rien. En tout cas, si oui, je me trompe sur son sujet.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Jones
Le Souffre Douleur
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 27/09/2015
Localisation : Dans les étoiles

MessageSujet: Re: Pourquoi il n'y a jamais d'ascenseur ?    Lun 21 Mar - 21:46

[ Infiniment désolée pour le retard! Y a eu quelques imprévus, puis d'autres qui font que bah voilà quoi le temps passe. :S ]

Bon au moins, celui qui me semblait un con pervers ne l'est peut-être pas. Du moins il est conscient que sa relation avec cette pétasse était malsaine. Enfin, ne croyez pas que je la nomme pétasse parce que j'en suis jalouse. Je pense simplement que certains sont nés avec un bout de cervelle en moins. Ou peut-être que son intelligence a sauté tant elle a baisé. Roh, c'est mauvais ce que je dis là. En même temps, je crois avoir un problème avec les blondasses dans son genre. Pas besoin de me rappeler que ces filles sont des sans-coeur. Montrer son corps me semble si personnel, je ne comprendrais jamais ces personnes qui sont capables de l'afficher sans gêne. Je soupire. Pfiou. Je n'en reviens pas que ce rouquin qui semble aux premiers abords modèle et brillant puisse avoir été autant excité par cette pouffiasse. Je ne trouve pas que l'amour soit un jeu de cette sorte. Evidemment qu'une partie de jambes en l'air ça fait toujours plaisir, mais se souvenir de ses années de lycée en ne se remémorant que de paires de seins ne me conviendrait pas. Castiel nous prévient que pour baiser ce sera dans le lit d'Ulysse. Ecoute mon loulou, Ulysse visait Lutgar pour ce soir, je peux comprendre qu'il soit déçu mais au point de me vouloir..? Laissez moi en douter. Honnêtement entre cette bombasse et moi, je pense qu'il n'y a pas de comparaisons à faire. Un large sourire se dessine sur mes lèvres et je lâche: 

" Ne t'en fais pas, je préfère le faire contre le mur. N'est-ce pas Ulysse? "

Bon ok je suis peut-être un peu trop dans la provocation. Je ne vais pas me rabaisser au rang de Lutgar en voulant sauter sur le premier venu, et le sauter donc. Subitement, le téléphone de Castiel sonne. Ca doit être celle qui l'accueille. Il a l'air si euphorique de lui parler. Il évoque la présence de son "bébé" qui s'avère être son chien. Nous devrions peut-être lui rappeler que la zoophilie et l'inceste sont des orientations sexuelles quelques peu malsaines. L'appel terminé, il nous déclare finalement qu'il part maintenant. Attends... QUOI? Tu veux dire que tu vas me laisser avec le beau gosse australien? Mais comment je vais m'en sortir..? Je crois qu'à l'heure actuelle, je tremble. Je lui fais les yeux ronds, sans arriver à dire quoique ce soit. Aucun mot n'ose sortir de ma bouche. En fait, aucun mot ne peut décrire ce que je ressens. J'avoue être légèrement stressée à l'idée de ne savoir que dire. C'est comme un premier rendez-vous en quelque sorte. Oui je ne devrais pas m'enthousiasmer pour si peu, je le sais bien! Cependant, je doute que ma bonne conscience me rappelle à la raison: youhou tu ne vas faire que dormir à côté de lui et le lendemain tu t'en vas sans aucun regret. Tu ne feras rien de mal cette nuit, miss Jones. En sortant, Castiel m'ébouriffe les cheveux et me conseille de ne pas faire des bêtises dans son lit. 

" Mooh ne t'en fais pas! Je serais aussi sage qu'un ange. "

J'entoure mon menton de mes mains et mime le visage d'une petite fille modèle. Je le remercie de nouveau. Je suis si heureuse d'être tombée sur lui. Bien qu'il eut tiré la tronche en me voyant arriver, c'est un gars sympa et son colocataire l'a l'air tout autant. Je pose nerveusement mes doigts à la bouche pour me ronger mes ongles dont j'avais auparavant pris soin. Rah, ça ne sert à rien de me remettre en cause, ce n'est pas moi qui suis arrivée le chemisier à l'air en train de se faire peloter. Je suis sûre, ou du moins je tente de m'en convaincre, qu'Ulysse me voit comme une fille bien et respectable. Enfin je l'espère sincèrement. Après tout, on va passer la soirée ensemble. Donc à moins qu'il ne me viole, je ne vois pas ce que j'ai à craindre. Il n'a de toute façon pas l'air très imposant, dominant au point que je ne puisse me débattre. Mais qu'est-ce que je raconte, ULYSSE NE VA PAS ME VIOLER. Je souris à celui qui occupe mes pensées, sans savoir quoi lui dire pour détendre l'atmosphère. Qu'allons-nous bien trouver à faire et à se dire..? Plus le départ de Castiel, moment fatidique, approche, plus j'ai peur. Comme si j'avais de nouveau 6 ans et la boule au ventre à l'idée de d'aller à la boulangerie acheter une baguette.
Alors je fais, comme lorsque j'avais 6 ans, j'attends que ça se passe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourquoi il n'y a jamais d'ascenseur ?    

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi il n'y a jamais d'ascenseur ?
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Déplacement de mon personnage [résolu]
» La vie est trop longue pour ne pas en profiter ! [pv : Akira]
» Heu... J'ai jamais bu de bière, mais pourquoi pas ! [PV Silver]
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Il ne faut jamais dire adieu, cela porte malheur.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenu à Sweet Amoris :: RPG :: Le lycée :: Cage d'escalier-
Sauter vers: